Nombre total de pages vues

vendredi 13 octobre 2017

RCBR N° 4 : La pollution de l'air tue 500 000 personnes par an en Europe

Wouah ! Super ! la pollution atmosphérique régressant, le nombre de morts prématurées liées à la pollution diminue...Temps d'arrêt... 
Ben non ce n'est pas une bonne nouvelle : 500 000 personnes sont assassinées par la pollution sur notre continent. C'est le résultat d'une étude de l'agence européenne de l'environnement. Rendez-vous compte, un demi million ! Presque l'équivalent de la métropole lyonnaise.

Ma colère me ferait presque dire que chaque personne qui pousse peu ou prou le discours que la protection de l'environnement coûte trop chère ou met à mal la croissance se rend complice de ce meurtre de masse. 
A combien doit être estimée une vie pour qu'elle soit prise en compte dans les calculs financiers libéraux ? Il y a urgence à agir. Quand je pense à nos réactions d'horreur à l'évocation des sacrifices humains commis par certaines civilisations, je me dis qu'il serait bon de balayer devant notre porte d'abord. Les générations futures nous regarderont comme des criminels, des sauvages, des égoïstes et/ou des irresponsables.

Que la Chine veuille empoisonner sa population pour pouvoir se développer, c'est son choix, qu'elle remet rapidement en question d'ailleurs. Devons-nous suivre ses pas, sous prétexte de guerre économique ? Et d'un autre côté, assumons nous d'avoir délocalisé nos productions et nos pollutions ?

L'Etat a pour rôle de nous protéger. Pour 50 000 de nos concitoyens par an, il est défaillant face à la pollution de l'air.

Le nombre de tués me révolte et la réponse publique me semble décalée et inappropriée. Pas de coercition ? Jamais ? Vous avez raison, il faut être pragmatique dans le domaine économique mais rester des bisounours sur le plan environnemental. Quel aveuglement directement lié à des excès de cupidité, comme l'a très bien théorisé Joseph Stiglitz !!

Quelles pourraient donc être les pistes ?

  • Taxation des activités productrices de particules fines à hauteur des enjeux environnementaux
    • Taxation du diesel
    • Taxation du marché Carbone, pour qu'il joue ENFIN son rôle et ne soit plus un marché de dupes
  • Taxation à l'entrée de l'Union Européenne de toute production qui n'a pas montré patte blanche en termes de rejets atmosphérique
  • Accélération drastique de la transition écologique de l'énergie, des transports, de l'agriculture, des bâtiments,....
  • Application stricte du principe du pollueur payeur, mais pas seulement. Quand un enfant fait une bêtise, il doit faire de son mieux pour réparer, mais cela n'empêche pas l'application de la punition. Les pollueurs doivent réparer mais aussi être punis.
  • La possibilité d'attaquer l'Etat en justice pour défaillance de protection face à la pollution
Ça ressemble à de la coercition ? Oui c'est vrai, attendre les bonnes volontés apparemment ne suffit pas. On va me rétorquer, cela va créer du chômage. Ce à quoi je répondrais : Est-il préférable d'avoir un chômeur de plus ou une mort de plus ?

RCBR : Rafale de Coup de Boule Rotatifs


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un quatrième pouvoir chancelant

En préambule, je souhaite ici préciser que je condamne très fermement toutes les violences contre tous les journalistes quels qu'ils s...